REMISE SYMBOLIQUE DU DON CHEF DE L’ETAT AUX DEPLACES DE LA CRISE DE DJUGU

Bunia,  le 23 juillet 2019 : c’est sur le coup de 11 h10′ ce mercredi 23 juillet 2019 sur le site des déplacés de l’ISP/Bunia situé au Nord de la ville de Bunia, chef-lieu de la Province de l’Ituri, qu’a débuté  la cérémonie de la remise officielle du don de chef de l’Etat aux déplacés de la crise de Djugu par le  Gouverneur de la Province de l’Ituri  Jean Bamanisa Saidi  en présence de toutes les notabilités de la Province,  des déplacés et d’une foule nombreuse venue pour la circonstance.

Remise symbolique d’un carton de médicament par le Gouverneur de la Province, Photo Aimé Lopa, Caritas Bunia

Après le mot  de bienvenue du Maire de la Ville de Bunia, la parole a été donnée à Monsieur l’Abbé Alfred NDRABU BUJU, directeur de Caritas Développement du Diocèse de  Bunia pour le mot de circonstance. S’en sont suivis les remerciements  des déplacés au Président de la République et le discours du Gouverneur de la Province de l’Ituri  avant la remise du don proprement dite. S’agissant de cette remise,  elle s’est déroulée en 2 étapes : la remise des médicaments  au Ministre Provinciale de la Santé  de l’Ituri à la tribune dressée pour la circonstance et l’administration de la bouillie à quelques  700 enfants comme supplément nutritionnel dans un local réservé à cette fin.

Pour mémoire,  il convient de rappeler que du 1er au 3 juillet 2019 le Président de la République Démocratique du Congo avait rendu   une visite spéciale aux déplacés de la crise de l’Ituri à l’issue de laquelle il leur avait accordé un don de 850 000 dollars américains. La gestion de ce don avait été confiée à Caritas Développement Bunia sous la supervision du Gouvernement provincial de l’Ituri.

Mr l’Abbé Alfred Ndrabu Buju, Directeur de la Caritas Bunia, Photo Aimé Lopa, Caritas Bunia

Pour revenir à cérémonie, ajoutons   que dans son mot de circonstance l’Abbé Alfred Ndrabu Buju a précisé que ce don sera utilisé  dans 4 secteurs humanitaires  principaux à savoir, la  sécurité alimentaire et nutrition (17,86%), les abris (10,89%) , les médicaments (11,44%) et les articles ménagers essentiels (46,22%).Quant aux nombres des bénéficiaires il est prévu la supplémentation des 700 enfants en bouillie nutritive pendant 3 mois, la construction de 2000 abris à Bunia et à Kasenyi en partenariat avec UNHCR, les médicaments pour  6 Hôpitaux Généraux de référence et 7 Centre de Santé. Il est prévu également que 4505 ménages déplacés bénéficient des articles ménagers essentiels achetés avec ce don. L’intervention va couvrir les 3 Territoires affectés par la crise, à savoir, Djugu, Irumu et Mahagi.

Mme Marie-Renelde Gbosi, Présidente du comité de déplacés du Site ISP/BUNIA, Photo Aimé Lopa, Caritas Bunia

Quant à l’adresse de la Présidente des  déplacés,  tout en remerciant chaleureusement le Président de la République de  sa compassion et de sa solidarité,  elle  a insisté  sur le retour rapide de la paix dans le Territoire de Djugu afin que les déplacés puissent regagner leurs villages  car ils souffrent beaucoup et qu’ils ne peuvent pas continuer à tendre indéfiniment la main aux donateurs pour soulager leurs souffrances, a-t-elle indiqué.

Honorable Jean Bamanisa Saidi, Gouverneur de la Province de l’Ituri, Photo Aimé Lopa, Caritas Bunia

Poursuivant dans le même sens,  le Gouverneur de la Province a également remercié  le chef de l’Etat de  sa sollicitude envers les déplacés. Il a ensuite exprimé  sa compassion aux déplacés qui ont  perdu des membres des familles et leurs biens. Il a aussi salué leur courage dans la situation de précarité qu’ils traversent et les a assurés  de sa proximité. Mais le point culminant  de l’adresse de l’autorité provinciale a été son appel au retour de la paix dans le Territoire de  Djugu afin que les déplacés puissent regagner leurs villages,  comme l’a souligné leur  Présidente. Il a explicitement demandé à tous les Ituriens de se désolidariser de ceux qui troublent la paix à travers la Province et à les dénoncer aux Forces de l’ordre en vue de leur neutralisation car ils ne sont pas plus forts que l’Armée et la Police a-t-il conclu. Il a également indiqué que les crimes commis ne resteront pas impunis. A ce propos il a indiqué avoir déjà instruit les chefs de Groupements de noter systématiquement tous les dégâts qui sont commis à travers leurs entités car les criminels seront jugés et condamnés à réparer. S’il faut que les prisons se remplissent,  elles se rempliront a-t-il conclu.

Le Gouverneur de la Province donne de la bouillie aux enfants accusant la malnutrition modérée, Photo Aimé Lopa, Caritas Bunia

Notons que le site des déplacés de l’ISP/Bunia est géré par Caritas Développement de Bunia avec l’appui de UNHCR. Il héberge 3 383 ménages déplacés. Il a été ouvert en mai 2018 lorsqu’ont éclaté les premières violences dans le Territoire de Djugu. Avec la deuxième  vague des déplacés causée par les  violences de mai-juin dernier, ce site est saturé : des centaines de déplacés passent la nuit à la belle étoile. Heureusement qu’un autre site est en construction par Caritas Bunia avec l’appui de l’UNHCR. Il va accueillir le trop plein des pensionnaires du site de l’ISP/Bunia et aussi les déplacés du site de l’Hôpital Général de Bunia dont l’emplacement est jugé à risque.

 

Aimé LOPA, chargé de Communication Caritas Développement du Diocèse de Bunia

Emmanuel MBUNA, Coordonnateur des urgences Caritas Congo ASBL

Partager c'est aimer!

Vous pourriez aussi aimer

shares