Ouverture de l’Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO

C’est dans le but de faire une idée panoramique du processus électoral afin d’aider à donner des orientations pastorales avec une attention particulière sur la période de campagne électorale qui s’ouvre bientôt, sur l’égalité de traitement et la sécurisation des candidats, la sensibilisation de la population au vote utile par rapport aux valeurs fondamentales d’un Etat de droit que s’est ouverte hier 20 novembre 2018 l’Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO à Kinshasa. « La présente session extraordinaire est la deuxième du genre en cette année 2018,après celle que nous avons tenue du 15 au 17 février 2018. Nous l’avons proposée au moment où les échéances électorales approchent. Elle sera essentiellement axée  sur l’examen du paysage socio-pastoral et l’évaluation du processus électoral de notre pays, la République Démocratique du Congo », a déclaré Son Excellence Mgr Marcel Utembi, Président de la CENCO dans son discours d’ouverture.

D’après les informations contenues dans son discours, durant les 3 jours de travaux, les Évêques vont examiner le dossier de l’IFOD (Institution Financière pour les Œuvres de Développement) et traiter succinctement les diverses questions, notamment le compte rendu de la participation au Synode des Évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, tenu à Rome du 3 au 28 octobre 2018 ; quelques informations sur les préparatifs du Congrès eucharistique national ; la collaboration avec les autres confessions religieuses avec la question de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorales (CIME). Les crises humanitaires actuelles feront également partie des points de réflexion, avec comme points saillants, l’expulsion des congolais de l’Angola et la situation sécuritaire et sanitaire de Beni.

Partager c'est aimer!

Vous pourriez aussi aimer

shares