COMMUNIQUE DE PRESSE N°0001/04/BDCD/2021 : Concerne le démenti aux allégations de buniaactualite.com

Aucun véhicule de MEMISA n’a transporté à son bord les miliciens du groupe Zaïre, moins encore les armes. Contrairement aux informations publiées sur buniaactualite.com samedi 10 avril 2021.

Caritas Bunia dément avec fermeté l’information publiée sur le site d’information buniaactualite.com. D’après ladite information, « les miliciens de CODECO se sont emparés d’un véhicule appartenant à l’ONG Internationale MEMISA Belgique ce vendredi 09 avril 2021 près de Pimbo, en Secteur de Walendu Jatsi, en Territoire de Djugu », et que « les sources au sein de l’URDPC, branche de CODECO active dans cette zone reproche à cet engin d’avoir transporté à son bord des hommes armés identifiés comme miliciens de Zaïre, venus attaquer leurs positions ».

Toujours selon buniaactualite.com, un responsable de la Caritas Bunia dont le nom n’est pas cité, aurait confirmé l’information. C’est qui est d’ailleurs faux et archifaux.

La communication de la Caritas Bunia suite à cette information est la suivante :

Caritas Bunia est partenaire de l’ONG MEMISA, mais aucun véhicule de cet ONG n’était sur le terrain à ce lieu et cette date.

C’est vrai qu’un véhicule loué par l’entreprise « ADECO » dans le cadre des travaux de construction de Centre de Santé Tchatsikpa et les 17 passagers à bord ont été attaqués par les miliciens de la CODECO dans les environs de Pimbo. Mais pas parce qu’à bord de ce véhicule il y avait des miliciens du groupe Zaïre et que ce véhicule transportait des armes.

Les 17 passagers à bord de ce véhicule étaient constitués d’une équipe d’ingénieurs et techniciens de l’entreprise « ADICO », ayant un contrat de service avec MEMISA – PRODS pour la construction du Centre de Santé de Tchatsikpa, en Zone de Santé de Drodro avec le financement de l’Union Européenne. D’ailleurs, pour l’information de la rédaction de buniaactualite.com, le véhicule ainsi que tous les passagers qui étaient à bord se trouvent à Bunia avec leur famille après avoir été libéré par les miliciens.

En vue de préserver la collaboration qui a toujours existé entre Caritas Bunia et les organes de presse y compris buniaactualite.com, la Direction de la Caritas Bunia demande à la rédaction de buniaactualite.com de toujours trianguler les informations qui lui parviennent de diverses sources, car le moment que traverse la Province de l’Ituri n’est favorable à personne. Se livrer à des telles affirmations sans en avoir parlé aux responsables établis, constituent une atteinte au code d’éthique et déontologie qui régit le métier du journalisme en particulier et les organes de presse en général.

Le Bureau de la Caritas Bunia a un Directeur à la personne de Monseigneur Justin Zanamuzi. C’est à lui que buniaactualite.com devait s’adresser pour avoir des éclaircissements par rapport à leurs questions. C’est d’ailleurs ce que les journalistes ont toujours fait quand ils sont en possession des informations remettant en cause les activités sur terrain de Caritas Bunia.

En conclusion, la Direction de la Caritas Bunia demande à la rédaction de buniaactualite.com de démentir cette information par la même voie qu’elle a utilisée.