Bunia : Mgr Justin Zanamuzi plaide pour l’implication du Bureau de l’Assemblée provinciale de l’Ituri dans la situation actuelle de conflit et d’insécurité autour du réseau d’eau Ngongo

Ce samedi 17 octobre 2020, devant les élus du peuple, Monseigneur le Directeur de la Caritas Bunia a éclairé la lanterne des Honorables Députés Provinciaux de l’Ituri et d’autres personnalités qui s’intéressent au réseau d’eau de la Caritas Bunia dans le contexte actuel de conflit et de l’insécurité.

Dans son adresse, Monseigneur Justin Zanamuzi a également attiré l’attention des uns et des autres sur le crime contre l’humanité (celui de priver expressément de l’eau des milliers d’hommes, femmes et enfants y compris les structures sanitaires, etc.) qui est en train de se commettre et auquel se livrent des inciviques non autrement identifiés qui se dissimilent au sein de la paisible population.

Des recommandations ci-après ont été formulées par le Directeur de la Caritas Bunia :

  1. Que l’Assemblée provinciale constitue, dans la mesure de son pouvoir, une commission d’enquête sur les actes de sabotage en répétition du réseau d’eau qui, selon lui, est un acte criminel. Que cette commission s’imprègne de la situation de trois agents de la Caritas Bunia disparus dans le village Makabo alors qu’ils y étaient en mission humanitaire pour les travaux de réhabilitation du réseau d’eau, a-t-il souligné.
  2. Que l’Assemblée provinciale, à travers ses membres du Territoire d’Irumu et de la ville de Bunia, s’implique dans la recherche de solution rapide et durable pour le rétablissement de l’eau du réseau de la Caritas et celui en cours d’exécution par CIDRI. Pour le Directeur de la Caritas, cette recherche de solution pourrait impliquer les autorités locales, les notables et les membres de la société civile et non les militaires, car la communauté locale est mieux indiquée pour garder cet ouvrage qui est aussi à leur avantage.
  3. Que l’Assemblée provinciale fasse une médiation juste entre Caritas et la communauté en ce qui concerne le cahier des charges présenté, car la Caritas n’est pas une société à but lucratif mais bien une Association sans but lucratif qui réalise des actions sociales pour appuyer l’Etat congolais.
  4. Que les parlementaires provinciaux fassent un plaidoyer auprès du gouvernement provincial pour l’implication du Chef des Babelebe dans la recherche des agents disparus et dans la réhabilitation du réseau d’eau.

Notons que le réseau d’adduction d’eau potable de la Caritas à Bunia (dit Eau Ngongo) a été construit depuis 1983 sur demande du Diocèse de Bunia avec le financement de MISEREOR et le concours technique de l’ONG Belge PROTOS. Il utilise des sources d’eau captées dans les collines Ngongo à plus de 12 Km à l’Ouest de Bunia, dans le Groupement Ngongo, Chefferie des Babelebe. Les eaux captées sont drainées vers des collecteurs intermédiaires puis rassemblées au niveau d’une chambre de départ de 6 m3 toujours en haute altitude par rapport à la zone desservie. Mais pendant que ce réseau dessert aussi bien les villages riverains, les institutions sociales à Bunia et les habitants des plusieurs quartiers de la ville de Bunia, des cas de sabotage du réseau par les inciviques ont été enregistrés à plusieurs reprises. Par conséquent, depuis plus d’un mois, plus de 75 000 personnes (résidants et déplacés) sont privées d’eau par la mauvaise volonté des inciviques.

Vous trouverez le document relatif à l’adresse de Monseigneur le Directeur de la Caritas Bunia devant l’Assemblée provinciale de l’Ituri ici (Adresse de Monseigneur le Directeur de la Caritas Bunia devant l’Ass Provinciale de l’Ituri OK)